Affordable Access

El último lector

Authors
Disciplines
  • Political Science

Abstract

El último lector Dans le très beau roman de l’auteur mexicain David Tos-cana, intitulé El último lector1*, le personnage principal est un biblio- thécaire. Il vit et travaille dans le petit village d’Icamole, frappé par la séche- resse et perdu au nord du pays. Un fait divers tragique survient : la mort d’une petite fille. Mais la véritable énigme est le bibliothécaire, Lucio, qui poursuit inlassablement sa mission. Il entend tout sur la littérature et les livres. Le jour de l’inauguration de la bibliothèque, les villageois ne manifes- tent aucun intérêt pour ce lieu étrange qui prétend les accueillir : « les romans ne racontent que des choses qui n’existent pas, des mensonges » dit un homme. Lucio s’en défend, mais l’homme lui rétorque : « Si j’approche ma main du feu et que je me brûle, je me brûle. Si je prends un coup de couteau, je saigne. Si je bois de la tequila, je me soûle, mais un livre, ça ne fait rien, à moins qu’on me le jette à la figure ! » Rien n’entamera pourtant la détermination de notre bibliothécaire : ni la suppression des subventions gouvernementales, ni la faible, très faible fréquentation de son domaine qui devient, par la force des choses, privé. Son village souffre du manque d’eau, mais lui persiste à clamer que « les livres sont d’autant plus indispensables là où personne ne lit ». C’est un roman : admettons donc que c’est un mensonge et que les livres ne sont pas indispensables, que les bibliothèques doivent fermer quand de moins en moins de monde les fré- quente. Mais le livre de David Toscana contient une autre histoire. Le biblio- thécaire Lucio ne sort quasiment plus de son établissement, persuadé que toutes les réponses aux questions qui peuvent agiter les habitants du vil- * David Toscana, El último lector, traduit de l’espagnol (Mexique) par François-Michel Durazzo, éditions Zulma, 2009. (Illustration de couverture ci-contre. Merci aux éditions Zulma.) lage se trouvent dans les livres. Il lui suffit, pense-t-il

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.