Affordable Access

Publisher Website

Etude au microscope électronique de l'histogenèse du corpuscule sensoriel cutané de Grandry chez le Canard

Authors
Journal
Journal of Ultrastructure Research
0022-5320
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
32
Identifiers
DOI: 10.1016/s0022-5320(70)80024-7

Abstract

L'étude de l'histogenèse du corpuscule de Grandry a été faite sur des coupes de peau de bee supérieur de Canard (Pékin). Au 20 e–21 e jour d'incubation (stade 1), de grandes cellules multipolaires s'individualisent; dies sont déjà en relation avec une fibre nerveuse dépourvue de gaine de myéline et présentent les fibrilles et les vésicules à grain dense osmiophile caractéristiques des cellules sensorielles de Grandry. Ces cellules multipolaires deviennent hémisphériques (22 e–23 e jour, stade 2) et les cellules satellites se mettent en place. Au 24 e–25 e jour (stade 3), les cellules sensorielles contierment d'importants faisceaux de fibrilles, parfois en contact avec l'ergastoplasme qui est abondant, et de nombreuses vésicules à grain dense élaborées par l'appareil de Golgi. Il existe des contacts de type synaptique entre les cellules sensorielles et la terminaison nerveuse, qui contient de nombreuses mitochondries et des vésicules synaptiques claires. Du 26 e jour d'incubation a l'éclosion (28 e jour, stade 4), le contact entre les cellules satellites, qui possèdent une lamelle basale, et les cellules sensorielles devient plus étroit par la formation de digitations, d'engrènements et d'épaississements localisés des membranes. La capsule de collagène s'ébauche. Seul le corpuscule de Grandry du bec de Canard adulte (stade 5) possède des organites périnucléaires. Les ultrastructures observées ont été discutées en relation avec cc que l'on sait sur les organes des sens des Vertébrés. L'origine possible des diverses catégories cellulaires constituant le corpuscule de Grandry a été envisagée.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.