Affordable Access

Sur les plans osculateurs et les rayons de courbure des lignes planes ou à double courbure, qui résultent de l'intersection de deux surfaces

Authors
Publication Date
Disciplines
  • Geography
  • Mathematics

Abstract

Sur les plans osculateurs et les rayons de courbure des lignes planes ou à double courbure, qui résultent de l'intersection de deux surfaces HACHETTE Sur les plans osculateurs et les rayons de courbure des lignes planes ou à double courbure, qui résultent de l’intersection de deux surfaces Annales de Mathématiques pures et appliquées, tome 7 (1816-1817), p. 24-27. <http://www.numdam.org/item?id=AMPA_1816-1817__7__24_0> © Annales de Mathématiques pures et appliquées, 1816-1817, tous droits réservés. L’accès aux archives de la revue « Annales de Mathématiques pures et appliquées » implique l’accord avec les conditions générales d’utilisation (http://www.numdam.org/legal.php). Toute utilisation commerciale ou impression systématique est constitutive d’une infraction pénale. Toute copie ou impression de ce fichier doit contenir la présente mention de copyright. Article numérisé dans le cadre du programme Numérisation de documents anciens mathématiques http://www.numdam.org/ 24 Sur les plans osculateurs et les rayons de courbure des lignes planes ou à double courbure, qui résultent de l’intersection de deux surfaces ; Par M. HACHETTE. COURBURE Extrait du Bulletin des sciences. (*) DE toutes les propositions d’analise appliquées à la géométrie , les plus importantes sont relatives à la courbure des lignes et des surfaces. En les démontrant , par des considérations dégagées de tout calcul , on augmente le domaine de la géométrie y et les théories les plus abstraites deviennent applicables aux arts les plus usités. Le mémoire de M. Hachette conduit à une règle générale pour construire gra- phiquement , avec le seul secours de la géométrie descriptive , les plans osculateurs y et les rayons d’e courbure de lignes à double ou simple courbure , qui résultent de l’intersection de deux surfaces. Cette règle se déduit des propositions suivantes : i.° Une surface réglée (**) ( c’est ainsi que Fauteur nomme la (*) M. Dupin, dans le précédent article , ayant fait mention de cel

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.