Affordable Access

Publisher Website

Ostéome ostéoïde du fémur proximal : traitement par résection osseuse percutanée et forage. Une étude sur 44 patients

Authors
Journal
Revue de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique
1877-0517
Publisher
Elsevier
Identifiers
DOI: 10.1016/j.rcot.2014.05.012
Keywords
  • Ostéome Ostéoïde
  • Résection Percutanée
  • Fémur Proximal
  • Tumeur Osseuse Bénigne
Disciplines
  • Medicine

Abstract

Résumé Introduction L’ostéome ostéoïde est une tumeur osseuse bénigne siégeant essentiellement au niveau du membre inférieur, avec atteinte du fémur proximal dans 25 % des cas selon Campanacci. Nous présentons ici une série de 44 cas d’ostéome ostéoïde siégeant sur le col du fémur ou sur le petit trochanter, traités selon une méthode peu invasive : le forage résection osseux percutané sous contrôle tomodensitométrique (FROP). Matériel et méthode Notre série comporte 44 patients, 20 filles et 24 garçons, traités entre 1987 et 2012, dont l’âge moyen à l’intervention était de 12,7ans (extrêmes de 4 à 34ans). Le diagnostic s’est toujours appuyé sur le « couple » d’imagerie scintigraphie (hyperfixation) – scanner (nidus localisé dans le col du fémur ou proche du petit trochanter). Ces patients ont fait l’objet d’un FROP, technique mini-invasive réalisée sous anesthésie générale, sous contrôle d’un scanner. Un matériel ancillaire spécifique permet d’atteindre la zone lésionnelle, puis d’enlever une carotte osseuse, prélèvement envoyé en anatomopathologie. La voie d’abord était soit latérale, soit antérieure, et pour un cas postérieur. Une confirmation histologique (analyse de la carotte osseuse) a été obtenue dans 23 cas (dans 21 cas, le fragment était altéré). Résultats Quarante-deux patients ont été revus avec un recul minimum d’un an (12–56 mois), 2 patients étaient perdus de vue. Les résultats ont été appréciés cliniquement et avec un scanner de contrôle à 1 an pos-opératoire : 35 guérisons complètes avec disparition totale et définitive des douleurs. Cinq échecs et une récidive ont imposé une reprise chirurgicale par FROP, 2 complications à type de fracture du fémur sont survenues (dont une associée à un échec). Discussion La localisation de l’ostéome ostéoïde dans le col du fémur ou le petit trochanter est fréquente ; elle impose une bonne planification préopératoire de la voie d’abord afin de réaliser l’exérèse sans risque de mauvais trajet. Le FROP est une technique peu invasive, permettant une exérèse complète grâce à un matériel ancillaire adapté. Cette méthode doit être comparée avec la thermocoagulation, similaire dans son principe. Conclusion Le FROP sous contrôle tomodensitométrique fait partie de l’arsenal thérapeutique dans le cas d’une atteinte du fémur proximal par un ostéome ostéoïde. Niveau de preuve IV.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.