Affordable Access

Publisher Website

Management and predictors of early mortality in elderly patients with iron deficiency anemia: a prospective study of 111 patients

Authors
Journal
Gastroentérologie Clinique et Biologique
0399-8320
Publisher
Elsevier
Volume
31
Issue
2
Identifiers
DOI: 10.1016/s0399-8320(07)89350-x
Disciplines
  • Biology
  • Medicine

Abstract

Résumé Objectifs L’anémie ferriprive (AF) chez la personne âgée résulte essentiellement d’un saignement digestif nécessitant une exploration endoscopique. Le but de cette étude prospective a été d’évaluer dans cette population: 1) la faisabilité de l’endoscopie, 2) l’impact thérapeutique (recours à un traitement), et 3) d’identifier des facteurs prédictifs de mortalité à court terme. Malades et Méthodes De juin 2003 à mai 2005, tous les malades âgés de plus de 75 ans hospitalisés et ayant une AF ont été inclus. Les données cliniques (notamment les comorbidités), biologiques, endoscopiques et thérapeutiques ont été collectées. Un suivi un mois après l’endoscopie ou après traitement a été réalisé afin d’en apprécier la morbidité et la mortalité. Résultats Cent onze malades (69 femmes, 82,3 ≥ 6,4 ans) avaient une AF, 102 (92 %) ont eu une endoscopie haute et 91 (82 %) une coloscopie. Neuf (8 %) n’ont eu aucune exploration en raison d’un mauvais état général (N = 4) ou d’une démence (N = 5). Soixante-quatre malades avaient au moins deux comorbidités significatives. Une cause de saignement a été identifiée chez 75 (68 %) malades dont 12 (11 %) avaient une lésion synchrone, 43 (39 %) une cause colique dont 31 (72 %) cancers colorectaux, et 44 (40 %) une cause digestive haute. Soixante-neuf (92 %) des 75 malades ont reçu au moins un des traitements suivants: médical (N = 27), endoscopique (N = 20), et chirurgical (N = 31). La chirurgie était curative dans 28/31 (90 %) cas. À un mois, la mortalité globale était de 11/111 (10 %) et de 4/31 (13 %) après chirurgie. Les facteurs prédictifs de mortalité étaient (Odd ratio, Intervalle de Confiance à 95 %): une cause maligne (42; 3-588), l’absence de traitement (34; 3-423), et la présence d’au moins 2 comorbidités significatives (20; 1-400). Conclusion Dans une population non sélectionnée de personnes âgées hospitalisées et ayant une AF, une exploration endoscopique est généralement réalisable, permettant d’identifier fréquemment une cause, notamment un cancer du côlon. Un traitement curateur notamment chirurgical est possible sans augmentation de la mortalité à court terme.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.