Affordable Access

Influence de la plante hôte sur le développement larvaire de Borocera cajani (Lepidoptera: Lasiocampidae)

Authors
Publication Date
Keywords
  • Life Sciences :: Entomology & Pest Control [F07]
  • Sciences Du Vivant :: Entomologie & Lutte Antiravageur [F07]
  • Life Sciences :: Environmental Sciences & Ecology [F08]
  • Sciences Du Vivant :: Sciences De L'Environnement & écologie [F08]

Abstract

Borocera cajani Vinson (Lepidoptera: Lasiocampidae) est un papillon séricigène endémique de Madagascar dont la soie est utilisée dans le domaine textile. Ce ver à soie est polyphage et colonise la forêt des hautes plaines centrales constituée principalement de tapia (Uapaca bojeri). Au sein de ces forêts, les chenilles de B. cajani sont couramment observées sur deux plantes hôtes : le tapia et le voafotsy (Aphloia theiformis). Dans cette étude, nous avons évalué des paramètres de différents stades (taux de survie, durée des stades, poids et taille, fécondité des adultes, etc.) de B. cajani élevé sur ces deux plantes hôtes. Nous avons observé un taux de survie plus élevé de 30 % sur U. bojeri. La durée du développement larvaire et de la nymphose est plus courte pour les individus élevés sur U. bojeri (64,8 ± 1,5 jours) que pour ceux élevés sur A. theiformis (87,4 ± 2,0 jours). La taille et le poids des cocons sont également plus importants lorsque les femelles sont élevées sur U. bojeri. Cette dernière plante se révèle être la plus appropriée pour l’élevage de B. cajani et devrait être privilégiée.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.