Affordable Access

Publisher Website

Protective effect of a monoclonal antibody specific for an echovirus cellular receptor in human fibroblast and simian kidney cell lines

Authors
Journal
Research in Virology
0923-2516
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
143
Identifiers
DOI: 10.1016/s0923-2516(06)80132-9
Keywords
  • Times And Trends

Abstract

Nous avons précédemment montré que l'infection de cellules KB par des echovirus (EV) était inhibée par un anticorps monoclonal murin dirigé contre un déterminant membranaire de ces cellules (AcM 143). Cet anticorps a permis l'identification d'un récepteur cellulaire commun à tous les EV — à l'exception des sérotypes 22 et 23 — et au coxsackievirus (CV) A9, mais qui diffère du récepteur des autres picornavirus. Nous présentons ici les résultats d'expériences de protection cellulaire réalisées sur des lignées cellulaires humaines et simiennes différentes des cellules KB utilisées pour la production de l'AcM 143. Quand des fibroblastes pulmonaires embryonnaires humains sont prétraités par 150 μg/ml d'AcM 143, la réplication de l'EV-11 et celle du CV-A9 sont totalement inhibées (plus de deux log 10 d'écart par rapport aux témoins non traités). De même, les cellules Vero sont protégées de l'infection par l'EV-33 mais ne le sont pas pour celle par l'EV-22. La protection conférée aux fibroblastes humains par l'AcM 143 persiste au moins 5 jours après une exposition de deux heures à 100 doses infectieuses d'EV-11. Ces résultats suggèrent que les récepteurs des EV au niveau de lignées cellulaires sensibles peuvent être efficacement bloqués pendant des périodes prolongées.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.