Affordable Access

Publisher Website

The logical and empirical bases of conservation judgements

Authors
Publisher
Elsevier B.V.
Volume
7
Issue
2
Identifiers
DOI: 10.1016/0010-0277(79)90016-7
Disciplines
  • Logic

Abstract

Résumé L'on prétend que les jugements de conservation ont pour base une combinaison particulière de nécessitélogique et de croyance emprique. La croyance empirique veut qu'une transformation donnée ne modifie pas une qunatitéspécifique (conservation de l'identitéd'Kind). L'aspect logique est un argument déductif transitif dont les prémisses sont uneéquivalence initiale de deux quantités et la croyance en la conservation de l'identité, lesquelles mènentàla conclusion de l'equivalence maintenue (conservation de l'équivalence d'Elkind). Deux expériences nous permettent de constater que les croyances en la conservation de l'identitépeuventeˆtre manipulées chez des sujets qui ont depuis longtemps cultivéleur capacitéd'inférence déductive transitive. Des enfants de 10 ans non préparés n'avaient pas conscience le la façon dont la sublimation agit pour modifier certaines quantités après des transformations de forme particulière. Des adultes non préparés croyaientàtort que et la surface et le périmètre d'une figure fermée demeuraient inchangés après des transformations visantàallonger la figure. Les deux groupes de sujets ont pueˆtre familiarisés avec les conceptions exactes de la conservation de l'identité, ce qui a modifiéleurs jugements sur la conservation de l'équivalence dans la direction anticipée. Il semblerait que l'aspect logique de la conservation reste stable dans son développement alors que l'aspect empirique varie fortement selon les problèmes et les individus, celaétant fonction des expériences en la matière.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.

Statistics

Seen <100 times
0 Comments