Affordable Access

Publisher Website

Bases neurophysiologiques du phénomène de contre-irritation: les contrôles inhibiteurs diffus induits par stimulations nociceptives

Authors
Journal
Neurophysiologie Clinique/Clinical Neurophysiology
0987-7053
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
29
Issue
5
Identifiers
DOI: 10.1016/s0987-7053(00)87263-9
Keywords
  • Réflexe Nociceptif
  • Réflexe R3
  • Contre-Irritation
  • Douleur
  • Analgésie
  • Nociceptive Reflex
  • R3 Reflex
  • Counterirritation
  • Pain Control
  • Analgesia
Disciplines
  • Medicine

Abstract

Résumé Pour définir le phénomène de contre-irritation, on pourrait se référer au bel aphorisme d'Hippocrate: ≪ Deux souffrances survenant en même temps, mais sur des points différents, la plus forte fait taire la plus faible ≫. C'est en effet sur la base de cette observation clinique assez commune et bien souvent mise spontanément à profit par les patients, qu'ont été développées de nombreuses méthodes thérapeutiques à visée antalgique, regroupées sous les termes de contre-irritation ou contre-stimulation. Bien que ce phénomène soit connu des médecins depuis l'Antiquité, il n'est analysé sur le plan scientifique que depuis peu. Néanmoins, des résultats expérimentaux réunis au cours des dernières années ont permis de montrer qu'il possède un substrat neurologique bien défini tant chez l'animal que chez l'homme. Ces résultats suggèrent en outre que l'étude de la contre-irritation est essentielle pour aborder la physiologie des systèmes de contrôle de la nociception et de la douleur, dont l'importance a été largement soulignée au cours des dernières années. De ce fait, l'existence même du phénomène de contre-irritation constitue probablement l'indice le plus facilement observable témoignant de la présence d'un système spécifique de modulation de la douleur chez l'homme. Outre son intérêt scientifique, l'élucidation des bases neurophysiologiques sous-tendant la contreirritation revêt donc une importance clinique, car elle pourrait permettre d'améliorer notre compréhension de certains syndromes douloureux, et contribuer au développement de nouveaux moyens d'investigations des patients, voire de nouveaux moyens thérapeutiques.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.