Affordable Access

Publisher Website

Le ministère, service de la communauté ecclésiale

Authors
Journal
Laval théologique et philosophique
0023-9054
Publisher
Consortium Erudit
Publication Date
Volume
22
Issue
1
Identifiers
DOI: 10.7202/1020091ar
Disciplines
  • Political Science
  • Religious Science

Abstract

Le ministère, service de la communauté ecclésiale Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Article Émilien Lamirande Laval théologique et philosophique, vol. 22, n° 1, 1966, p. 109-132. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/1020091ar DOI: 10.7202/1020091ar Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 18 March 2014 03:55 « Le ministère, service de la communauté ecclésiale » Le ministère, service de la communauté ecclésiale * Il n’est pas facile de délimiter en quelques mots la matière qu’on m’a proposée comme sujet de cette conférence. Le titre au programme pose à lui seul autant de questions qu’il comporte de termes — minis­tère, service, communauté ecclésiale — questions qui nous plongent au cœur du mystère du Christ et de l’Église.En premier lieu, s’agit-il du ministère dévolu à chacun des chré­tiens, au titre de son baptême, ou plutôt du ministère particulier exercé en vertu d’une ordination à une tâche spécifique ? Ensuite, en mettant service en apposition à ministère, a-t-on cherché à éviter comme un pléonasme l’expression « ministère comme service », ou a-t-on voulu reconnaître que le service n’est qu’un aspect, pour fonda­mental qu’il soit, du ministère? Enfin, par communauté ecclésiale, faut-il entendre le terme adéquat d

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.