Affordable Access

Revue musicale (1 novembre 1854)

Authors
Publication Date
Keywords
  • Music

Abstract

Journal Title: REVUE DES DEUX MONDES, novembre 1854, pp. 613-614. Le troisième théâtre lyrique a subi également, depuis l’année dernière, une petite révolution. La mort subite de M. Seveste a permis à l’autorité supérieure de confier à M. Perrin, le directeur de l’Opéra-Comique, les destinées d’une entreprise qui avait précisément pour objet de lui faire concurrence. Cette mesure était-elle la meilleure à prendre? Nous ne le pensons pas. Quels que soient l’intelligence et le bon vouloir de M. le directeur de l’Opéra-Comique, il faut bien, en définitive, qu’il voie par ses yeux et entende par ses oreilles. Il ne peut pas avoir deux manières d’apprécier un compositeur, et s’il se trompe dans ses prévisions ou dans ses répugnances, le musicien qu’il aura repoussé ne trouvera plus aucune issue à ses talens méconnus. La concurrence est aux esprits ce que ce frottement est aux corps, elle fait jaillir la lumière, et rien ne la remplace. Le seul événement qui mérite d’être signalé au Théâtre-Lyrique, c’est la représentation du Billet de Marguerite, opéra- comique en trois actes, de MM. de Leuven et Brunswick, musique de M. Gevaërt [Gevaert]. La scène se passe en Allemagne, aux environs de Bamberg, et toute l’intrigue roule sur une équivoque, sur une promesse de mariage consignée dans un billet à la Châtre qui n’amène que des scènes insipides et un dénoûment sans intérêt. L’auteur de la musique, M. Gevaërt [Gevaert], est un jeune compositeur belge qui s’est déjà fait connaître avantageusement par un opéra en un acte, Georgette, où il avait du talent. Le nouvel ouvrage, beaucoup plus important, se distingue moins par la nouveauté des idées que par l’habileté et le savoir-faire du compositeur. Nous avons remarqué au premier acte un fort beau chœur dans la manière de Weber, un duo pour baryton et ténor qui est bien coupé pour la scène; au second acte, un joli trio, spirituellement conçu, une romance d’un bon sentiment, Gardez-moi, un duo pour deux voix de femme, dont le com

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.