Affordable Access

Les nationalisations et leurs limites financières

Authors
Disciplines
  • Economics
  • Political Science

Abstract

193 Les nationalisations et leurs limites financières Par Henry Laufenburger Professeur de Finances à la Faculté de Droit de l'Université de Paris Sommaire: Introduction. — I. Technique des nationalisations. 1. Les arguments. 2. Les réali- sations. — II. Les limites financières des nationalisations. 1. Les modalités financières et la dette publique. 2. Les nationalisations et le budget de l'Etat. 3. Nationalisations et crédit public. Introduction Entre les deux guerres, l'économie dirigée a engagé essentiellement la répartition des revenus. Au cours des hostilités, et surtout après, l'inter- ventionisme s'est de plus en plus attaqué aux statuts de la propriété privée, notamment dans les industries-clefs et les services économiques considérés comme étant d'intérêt public. L'influence de l'Etat sur la formation et la distribution des revenus est à présent toujours très marquée en Europe, tandis qu'elle semble s'atténuer progressivement aux Etats-Unis. En Angleterre et en France notamment, l'Etat intervient directement dans la formation des revenus, par la tarification des salaires, l'établissement d'un minimum vital, et la manipulation du taux de l'intérêt qui joue en faveur des titulaires de revenus fixes. De son côté, la répartition est influencée par la poli- tique des prix. Ainsi, constate-t-on qu'en Angleterre et en Suisse, le niveau des salaires s'établit plus ou moins sensiblement au-dessus du coût de la vie. Cet état de fait amène les gouvernements à la pratique dangereuse du jeu des subventions. En effet, la rente particulière du salarié se double d'une rente générale du consommateur, l'Etat prenant à sa charge et faisant supporter par le budget une partie du prix de revient des denrées alimentaires essentielles. En France, le budget intervient en plus pour une part importante dans le fi- nancement du prix du charbon. Tous ceux dont les revenus pourraient sup* porter le prix économique effectif, se voient ainsi attribuer par l'Etat une rente du consommat

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.