Affordable Access

Publisher Website

The physiological and behavioural responses of crossbred Friesian steers to short-haul transport by road

Authors
Journal
Livestock Production Science
0301-6226
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
17
Identifiers
DOI: 10.1016/0301-6226(87)90052-2
Disciplines
  • Psychology

Abstract

Résumé On a étudié la réaction béhavioriste et physiologique des boeufs dans trois situations différentes (chargement-déchargement, enfermés dans un camion en stationnement pendant une heure, et enfermés dans un camion en marche pendant une heure). Il y avait 12 groupes de six boeufs frisons chacun. Chaque groupe à, été soumis à ces trois expériences séparément. On a remarqué une fréquence moins elevée d'interaction sociale et un taux plus élevé de la defécation ( P <0.05) dans le camion en marche par rapport au camion en stationnement. Les comportements exploratoires, le nombre de changement de position et la longueur de temps de perturbation étaient similaires dans les deux cas. Les tentatives de changement de position étaient plus fréquentes ( P <0.001), et le pourcentage de tentatives de changement de position, couronné de succès, était moins élevé ( P <0.05) dans le camion en stationnement. La station debout, en perpendiculaire par rapport à la longueur du camion était la position la plus commune dans les deux cas, camion en marche et en stationnement. Les animaux ont passé moins de temps en position diagonale et, plus de temps à faire face à l'avant du camion dans le camion en marche que dans le camion en stationnement. Aucune des mesures physiologiques, à part les battements de coeur qui avait augmenté ( P <0.05) n'a été affectée par le chargement-déchargement. L'activité du plasma CK a augmenté lors de l'incarcération en camion en stationnement ( P <0.05) et en camion en marche ( P <0.01). Le plasma glucose ( P <0.001) et le cortisol ( P <0.001) ont augmenté en reponse à l'incarcération en camion en marche. Les températures rectales ont augmenté dans les deux cas, camion en stationnement ( P <0.001), camion en marche ( P <0.001), mais un peu plus dans le cas du camion en stationnement ( P <0.05). C'est plutôt les mouvements du camion que l'incarcération, qui étaient responsables de la tension nerveuse pendant le transport. Il n'y a pas eu de réaction défavorable du cours du chargement-déchargement.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.