Affordable Access

Publisher Website

Influences stationnelles sur l'alteration chimique des sols derives de till (Sherbrooke, Que., Canada)

Authors
Journal
CATENA
0341-8162
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
10
Identifiers
DOI: 10.1016/s0341-8162(83)80030-7
Disciplines
  • Ecology

Abstract

Resume Dans un petit bassin-versant des Appalaches canadiennes, cinq fosses pédologiques ont été étudiées dans deux caténas de part et d'autre de l'exutoire, l'une sous forêt, l'autre sous prairie récente (la déforestation datant de 100 ans), afin de caractériser l'altération dans divers sites le long de la pente. La première caténa comportait, de haut en bas du versant, un podzol humo-ferrique fragique, un luvisol gris gleyifié, un gleysol luvique fragique; la deuxième, sous forêt, un podzol humo-ferrique fragique, un gleysol orthique. Les eaux de percolation de ces profils ont été prélevées régulièrement, à diverses profondeurs ainsi que l'eau de l'exutoire. La distribution des ions dans la caténa sous prairie a indiqué que d'une part les teneurs en H 4SiO 4, Na + et Mg 2+ sont liées au volume traversé, que l'aluminium est plus fortement mis en solution dans les sites acides (hauts de versants), que les teneurs en fer sont maximales dans les niveaux influencés par le battement de la nappe phréatique. D'autre part, le calcium, fortement libéré sur les hauteurs, se fixe en partie lorsque les solutions se concentrent, le fer et l'aluminium sont piégés très tôt alors que le silicium est moins mobile que les cations basiques. Les constitutants des minéraux primaires dans les sols s'organisent donc ainsi: concentration de Al 2O 3 et Fe 2O 3 vers le haut de versant, alors que c'est le contraire pour les oxydes basiques et SiO 2, ce qui est plus évident dans les 30 cm de surface. Aussi, en haut de versant de conifères l'altération est intense, les sesquioxydes sont fortement évacués dans ce podzol, tandis qu'à la même hauteur dans le podzol de prairie, qui portait il y a 100 ans sans doute une végétation moins acidifiante (feuillus) que dans le premier, la dégradation (des minéraux phylliteux et des feldspaths) et les transformations (en montmorillonite — Al) prédominent. La dégradation des minéraux est faible dans les bas de versants par suite du confinement et de l'élévation des teneurs des percolats.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.