Affordable Access

Etude sur La politique de L`integration economique et monetaire de La France : centree sur Les efforts de La reforme institutionnelle

Authors
Publisher
한국프랑스학회
Publication Date
Keywords
  • 유럽통합
  • Integration Europeenne
  • 화폐통합
  • Integration Monetaire
  • 경제
  • 통화동맹
  • Union Economique Et Monetaire
  • 프랑스와 미테랑
  • Francois Mitterrand
  • 자크 시락
  • Jacques Chirac
Disciplines
  • Economics
  • Law
  • Political Science

Abstract

Le gouvernement de François Mitterrand, ainsi que celui de Jacques Chiraq, s`oppose initialement à l`Union Economique et Monétaire (l`UEM), ensuite s`oriente vers le soutien envers l`UEM. Une raison principale de ce changement de la politique d`Etat résulte de la volonté personnelle de ces deux présidents de la République. Le bénéfice économique provenant de l`UEM est une importante cause qui provoque ce changement mais la volonté politique de la France qui veut lier l`Allemagne unifiée à l`Union éuropéenne à travers l`UEM est une autre raison plus importante. Les deux présidents pensent que l`UEM permettra d`atteindre en même temps la stablilité monétéaire ainsi que l`activation de l`économie du pays. Cependant, France subit une forte sacrifice afin de respecter les régles de la limite du déficit financier national, 3% du GDP. Elle est obligée de prendre une politique d`austérité financière en réduisant les dépenses d`assistance publique. En raison de cette politique, Mitterrand et Ciraq perdent respectivement les élections législatives en 1993 et 1997. En 2004, France doit payer l`amende d`une valeur de plusieurs billions euros puisqu`elle n`a pas repecté la règle de la limite du déficit financier national. A la différence de l`Allemagne qui a une capacité à long terme d`attraper les deux lapins, c`est-à-dire la stabilité financière et l`activation de l`économie du pays, le gouvernmenet ayant n`importe quelle couleur politique en France n`a pas d`autres choix de suivre la politique d`autérité financière afin de respecter la limite du déficit financier exigé par l`EU puisque la structure de l`économie de la France ne lui permet pas d`attraper en même temps les deux lapins. Par conséquent, l`idée néo-fonctionaliste selon laquelle une union économique et monétaire apporte automatiquement une union sociale ne s`applique au cas de la France puisque l`UEM exige une forte diminution des dépenses d`assistance sociale. This study examines how two French presidents Francois Mitterrand and Jacques Chirac supported the Economic and Monetary Integration of the European Union and how they obtain the support of French people. It explains the patterns of support and opposition we find behind French strategies in Europe. The change of the political line from the opposition to the support to the Economic and Monetary integration by two French leaders originated from their monopoly of foreign policy and the their intention to implicate firmly the Germany into the European Union. The French wanted to enjoy the various benefits of the Economic and Monetary Integration but they refused to share the responsibility resulting from the integration.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.