Affordable Access

Épinal client et serveur dans un captivant duel d’yeux et de mots

Authors
Publisher
Les Éditions l'Interligne
Publication Date
Disciplines
  • Political Science

Abstract

Épinal client et serveur dans un captivant duel d’yeux et de mots Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Compte rendu Danièle Vallée Liaison, n° 114, 2002, p. 27-28. Pour citer ce compte rendu, utiliser l'adresse suivante : http://id.erudit.org/iderudit/41094ac Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 16 February 2014 10:21 « Épinal client et serveur dans un captivant duel d’yeux et de mots » Epina Danièle Vallée client et serveur dans un captivant duel d'yeux et de mots L a s c è n e , longue et étroite comme un interminable couloir sans issue, fend la saUe en deux. Une table et deux chaises sont instaUées en plein centre de ce corridor qui mène Dieu sait où. De chaque côté de cette scène, les spectateurs s'observent comme des chiens de faience. Le pubUc est intimidé. Il n'aime pas se regarder en face. Il préfér- erait se retrouver devant une scène noire et impénétrable. Il est mal à l'aise de se voir dans ce miroir déformant. Plusieurs specta- teurs choisissent donc de se plonger dans le programme de la soirée qui, soit dit en pas- sant, est très intéressant, autant par son con- tenu que par sa conception. Et puis, un vibrant solo de percussions magnifiquement jazzé met finalement un terme à ce malaise, pour en faire naître un autre bien plus sournois. Le pubUc

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.