Affordable Access

Portrait de villes littéraires : Moncton et Ottawa

Authors
Publisher
McGill University
Publication Date
Keywords
  • Literature - Canadian (French)
Disciplines
  • Design
  • Literature

Abstract

Ce mémoire aborde les villes de Moncton et d'Ottawa à partir de la notion de « capitale littéraire » de Pascale Casanova. Tandis que la ville de Moncton est parvenue à devenir la capitale littéraire de l'Acadie, la ville d'Ottawa, qui rappelle pourtant sa contrepartie acadienne à bien des égards, peine à endosser cette fonction pour l'Ontario français. Dans chacune des parties de ce mémoire, il s'agit d'étudier le rôle institutionnel de ces villes puis d'identifier les stratégies d'écriture par lesquelles leurs auteurs ont cherché, ou non, à les transformer en capitale littéraire. Le premier chapitre porte sur la ville de Moncton dans Moncton mantra de Gérald Leblanc et dans Petites difficultés d'existence de France Daigle, et le second, sur la ville d'Ottawa dans La Côte de Sable de Daniel Poliquin et dans King Edward de Michel Ouellette. La conclusion vise à comprendre pourquoi la ville d'Ottawa n'est pas parvenue à devenir une capitale littéraire au même titre que Moncton, tout en réévaluant cette notion dans le contexte de l'exiguïté. En empruntant, pour se distinguer de la littérature de Sudbury, des voies esthétiques qui relèguent la représentation de l'espace au second plan, les auteurs d'Ottawa sont peu en mesure de contribuer au prestige littéraire de leur ville. Centre institutionnel de l'Ontario français, Ottawa n'en demeure pas moins une ville littéraire.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.