Affordable Access

Les mains vides, les mains libres

Authors
Publisher
Publications Gaëtan Lévesque
Publication Date
Disciplines
  • Political Science

Abstract

Les mains vides, les mains libres Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Article Manon Ann Blanchard XYZ. La revue de la nouvelle, n° 64, 2000, p. 31-35. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : http://id.erudit.org/iderudit/4112ac Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 16 February 2014 10:22 « Les mains vides, les mains libres » Hors-thème Les mains vides, les mains libres Manon Ann Blanchard \~\/\ \- trouvait étrange que le temps ait si rapidement filé et que L——-'les indices de sa fuite se soient accumulés au coin de ses yeux et aux commissures des lèvres sans qu'elle le réalise avant cet instant-là. Thierry la regardait. Ses yeux pétillaient de malice. Se moquait-il de ses rides, de son âge ? Les voyait-il seulement ? Lui, dont le visage lisse, harmonieux, arborait les cicatrices qu'il s'était infligées au gré des soubresauts d'une vie courte mais agitée, voyait-il les marques que lui infligeait, à elle, la vieillesse qui la prenait déjà sans l'assagir? La cicatrice légère qui traversait l'une de ses arcades sourcilières rendait sa jeunesse et sa beauté moins hiératique : elle rappelait que Thierry était vulnérable et que le temps aurait sur lui la même emprise que sur elle. Mais à cet instant-là, avant la décrépitude qu'impose l'âge, l'ex

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.