Affordable Access

Publisher Website

L'exploitation de coquillages sur le site de RJ2 à Ra's al-Jinz (Sultanat d'Oman, Néolithique et Âge du Bronze)

Authors
Journal
Paléorient
0153-9345
Publisher
PERSEE Program
Publication Date
Volume
29
Issue
2
Identifiers
DOI: 10.3406/paleo.2003.4769
Keywords
  • Archaeomalacology
  • Archaeozoology
  • Oman
  • Strategy Of Collection
  • Molluscs
  • Umm An-Nar
  • Aceramic Neolithic
  • Bronze Age
  • Archéomalacologie
  • Archéozoologie
  • Oman
  • Stratégie De Collecte
  • Mollusques Marins
  • Umm An-Nar
  • Âge Du Bronze
  • Néolithique Acéramique
Disciplines
  • Archaeology
  • Ecology

Abstract

Le site de R.J2 est localisé à proximité de la mer. Il a été occupé pendant le IVe millénaire (Néolithique) puis durant une partie de l 'Age du Bronze, entre 2 500 et 2 000 ВС environ (culture d 'Umm an-Nar). Les études archéozoologiques ont montré que les poissons étaient très largement consommés (66,6 % du NR) ainsi que les tortues vertes (27,4 % du NR). Aux restes osseux, il faut rajouter les restes coquilliers, très nombreux sur le site. Ils indiquent une consommation des mollusques marins par ces populations. Ils sont composés principalement de moules (Perna picta) mais aussi de Muricidés (Purpura panama, Thaidinae, Hexaplex kuesterianus) et d'huîtres (Saccostrea cucculata). Toutes ces espèces vivent en milieu rocheux. La collecte de ces coquillages devait s'effectuer à proximité du site, le long des falaises rocheuses accessibles pendant la marée basse. Différentes stratégies ont été mises en évidence. Pendant le IVe millénaire (Phase 1), il s 'agit d 'une collecte ciblée sur Perna picta et les espèces de la famille des Thaidinae. Elle ne semble pas avoir eu un grand impact sur le milieu. Pendant la période Umm an-Nar, deux grandes phases (Phase 2 et 3) se distinguent. La phase 2 indique une collecte axée sur Perna picta et les espèces de la famille des Thaidinae. Durant la phase 3, Perna picta est toujours l 'espèce principale mais les Thaidinae ont été remplacés par Hexaplex kuesterianus et Saccostrea cucculata. Les causes de ce changement d ' espèces peuvent être d'ordre écologique ou anthropique (surexploitation ou phénomène culturel). Deux grandes tendances ont pu être mises en évidence, d'une part une collecte opportuniste et non spécialisée au IVe millénaire et d'autre part une spécialisée sur la moule (Terna picta) pendant l 'Age du Bronze.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.