Affordable Access

Comment choisir une connexion au hasard ?

Authors
Publication Date
Disciplines
  • Geography
  • Mathematics

Abstract

Comment choisir une connexion au hasard ? Séminaire de Théorie spectrale et géométrie THIERRY LÉVY Comment choisir une connexion au hasard ? Séminaire de Théorie spectrale et géométrie, tome 21 (2002-2003), p. 61-73. <http://www.numdam.org/item?id=TSG_2002-2003__21__61_0> © Séminaire de Théorie spectrale et géométrie (Grenoble), 2002-2003, tous droits réservés. L’accès aux archives de la collection « Séminaire de Théorie spectrale et géométrie » implique l’accord avec les conditions générales d’utilisation (http://www.numdam.org/legal.php). Toute utilisation commerciale ou impression systématique est constitutive d’une infraction pénale. Toute copie ou impression de ce fichier doit contenir la présente mention de copyright. Article numérisé dans le cadre du programme Numérisation de documents anciens mathématiques http://www.numdam.org/ Séminaire de théorie spectrale et géométrie GRENOBLE Volume 21 (2003) 61-73 COMMENT CHOISIR UNE CONNEXION AU HASARD? Thierry LÉVY Résumé Dans ce texte, je présente, sans preuves et dans un style informel, les idées qui me paraissent les plus importantes à propos de la construction de la mesure de Yang- Mills sur une surface compacte. J'espère que la lecture de ce qui suit facilitera, pour 'le lecteur intéressé, l'abord de la littérature officielle sur le sujet, par exemple : [8, 5] pour la construction proprement dite et, dans le second, une étude un peu plus dé- taillée de la mesure, [3, 2] pour des idées certainement importantes mais encore mal comprises sur la structure de la mesure, [9,10] pour des liens avec d'autres domaines et d'autres problèmes. 1. Introduction : comment choisir une fonction au hasard? Cette question n'est pas neuve et la théorie des processus stochastiques y répond de plus en plus précisément depuis environ un siècle. L'objet central de cette théorie est le mouvement brownien, qui est une fonction prise au hasard dans l'espace de Ba- nach Cb([O,l]) des fonctions réelles continues sur [0,1] et nulles e

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.