Affordable Access

Publisher Website

Ontogénie, phylogénie et homologie: Les tests de l'hétérochronie

Authors
Journal
Geobios
0016-6995
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
22
Identifiers
DOI: 10.1016/s0016-6995(89)80026-9
Keywords
  • Néoténie
  • Construction Phylogénétique
  • Ontogénie
  • Paléontologie
  • Biogéographie
  • Neoteny
  • Phylogenetic Reconstruction
  • Ontogeny
  • Palaeontology
  • Biogeography
Disciplines
  • Biology
  • Earth Science
  • Geography

Abstract

Résumé La paedomorphose, ou ses processus générateurs,la néoténie et la progenèse, obscurcit considérablement les structures phylogénétiques, puisqu'elle réfute apparemment l'ontogénie, qui est considérée comme un argument a priori, direct, dans l'analyse des caractères. Comment découvrir ce type d'hétérochronie, qui procède par délétions ou suppressions terminales, est une problème particulier car il revient à rechercher des absences de caractères, donc des caractères dont l'homologie n'est pas réfutable. Cependant, si les hétérochronies, et la néoténie ou la progenèse en particulier, présentent un intérêt quelconque dans le cadre d'une théorie sur les processus évolutifs, elles doivent être découvertes et il doit exister une technique qui les rende réfutables. Les délétions terminales de caractères particuliers dans le développement d'un organisme sont réfutables selon le principe de parcimonie, confrontées à une phylogénie construite grâce à la technique cladistique usuelle (ontogénie, anatomie, paléontologie). L'hypothèse d'une paedomorphose est donc retenue lorsque la convergence (sur les autres caractères) n'est pas parcimonieuse. En revanche, la néoténie ou la progenèse générales, c'est-à-dire la réversion phylogénétique n'est pas réfutable, donc pas connaissable, par l'ontogénie et la comparaison extra-groupe. Pour cette raison, un tel cas est pratiquement inconnu en néontologie. La paléontologie pourrait être un moyen de réfuter une hypothèse de paedomorphose générale, en dépit de la nature incomplète des fossiles, mais elle tend plutôt à engendrer de telles hypothèse. La voie la plus fiable pour réfuter la paedomorphose générale est peut-être la biogéographie analytique. Cette difficulté d'évaluer la réfutabilité d'une hypothèse d'hétérochronie doit être sans cesse présente à l'esprit lorsque l'on veut donner à celle-ci un pouvoir explicatif majeur dans l'interprétation des processus évolutifs.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.