Affordable Access

Centres régionaux de services aux bibliothèques publiques du Québec (Les)

Authors
Source
Legacy
Disciplines
  • Economics
  • Political Science

Abstract

011-D BOIVIN/FINK BBF 2001 Paris, t. 46, n° 6 80 Au Québec, les bibliothèques pu- bliques sont intégrées à la structure municipale, en vertu de la loi sur le ministère de la Culture et des Communications (MCC) qui recon- naît le rôle primordial des municipali- tés en regard de leur gestion et de leur financement. Néanmoins, depuis 1959, le gouvernement intervient, à titre de partenaire, pour orienter et appuyer financièrement le dévelop- pement des bibliothèques publiques. Seules une vingtaine des 975 biblio- thèques publiques québécoises relè- vent de corporations sans but lucratif indépendantes. L’étendue du territoire de la Province – deux fois la superficie de l’État du Texas et trois fois celle de la France –, ainsi que le nombre de municipalités (1 395) font que le Ministère a adopté une stratégie de développement fondée sur la décen- tralisation et l’impartition avec diffé- rents partenaires, pour mener à bien la réalisation de son mandat au niveau des bibliothèques publiques. Dans le cas des localités dont la population est inférieure à 5 000 habitants, le Ministère a créé,en 1993,onze centres régionaux de services aux biblio- thèques publiques (CRSBP), issus des BCP (bibliothèques centrales de prêt), qu’il soutient financièrement pour appuyer le fonctionnement des plus petites bibliothèques.En 1998,le Ministère a élargi le mandat de base des CRSBP en leur demandant d’of- frir des services aux municipalités de plus de 5000 habitants. En milieux urbains, les 162 biblio- thèques publiques,dites « autonomes » parce qu’elles ne sont pas affiliées à un centre régional, disposent d’une appropriation de ressources finan- cières à même l’assiette fiscale des municipalités ; pour l’heure, ces bi- bliothèques ne sont pas admissibles aux services « subventionnés » des CRSBP pour leurs bibliothèques affi- liées.Toutefois, elles peuvent s’y asso- cier pour des services « à la carte » tels que l’informatisation. En fait, depuis l’adoption de la Politique de lecture Les centres rég

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.

Statistics

Seen <100 times
0 Comments
F