Affordable Access

Publisher Website

Intermittent claudication: From its risk factors to its long-term prognosis in men. The Quebec Cardiovascular Study

Authors
Journal
Canadian Journal of Cardiology
0828-282X
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
26
Issue
1
Identifiers
DOI: 10.1016/s0828-282x(10)70328-7
Keywords
  • Cardiovascular Disease
  • Intermittent Claudication
  • Myocardial Infarction
  • Risk Factors
Disciplines
  • Medicine

Abstract

Historique Peu d’études portent sur l’évolution naturelle de la claudication intermittente, des facteurs de risque au pronostic cardiovasculaire. Objectif Évaluer la claudication intermittente incidente ainsi que ses facteurs de risque et son pronostic à long terme chez les hommes. Méthodologie Un échantillon aléatoire de 4 376 hommes de 35 à 64 ans de Québec, sans maladie cardiovasculaire (MCV), a été évalué en 1974 afin d’établir les risques de MCV, puis suivi jusqu’en 1998. Pour déterminer le pronostic, les auteurs ont calculé le taux d’événements entre 1985 et 1998 chez les hommes présentant une claudication incidente sans autre MCV, les survivants incidents à un premier infarctus du myocarde (IM) sans autre MCV et les hommes sans MCV entre 1974 et 1985. Résultats De 1974 à 1998, 300 hommes ont développé une claudication intermittente. La consommation de tabac, la tension artérielle systolique élevée et le diabète doublaient au moins le risque relatif rajusté (RRR) de claudication intermittente. En 1985, on dénombrait 80 claudicants, 2 868 hommes sans MCV et 68 survivants d’un premier IM. Pendant le suivi de 13 ans, un nouvel MCV s’est manifesté chez 48,8% des claudicants, 18,9% des hommes sans MCV (RRR 2,08; 95% IC 1,48 à 2,90) et 45,6% des survivants d’un IM (RRR par rapport à celui des claudicants 1,12; 95% IC 0,69 à 1,79). Par ailleurs, on ne remarque pas de différence significative entre les claudicants et les survivants à un MCV pour ce qui est des MCV fatals, des MCV non fatals et de la mortalité totale. Conclusions Les hommes sans claudication intermittente sont très vulnérables à un MCV, et cette vulnérabilité peut être équivalente à celle des hommes ayant déjà subi un MCV.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.