Affordable Access

Publisher Website

Systemes instables induits chez le petunia

Authors
Journal
Mutation Research/Fundamental and Molecular Mechanisms of Mutagenesis
0027-5107
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
42
Identifiers
DOI: 10.1016/s0027-5107(77)80027-4

Abstract

Resumé Cinq systèmes instables affectant la production d’anthocyanes dans les fleurs de Petunia ont été obtenus après traitements mutagènes. L’instabilité, caractérisée par la présence de secteurs variants sur les pétales, est liée à la présence au locus A ou au locus R d’un allèle spècifique dit instable, issu par mutation du gène A ou du gène R ( A → a x ou R → r x ). Les variations somatiques produites résultent d’événements génétiques fréquents qui concernent le locus de l’allèle instable et qui conduisent à l’obtention d’un nouvel allele ( a x → a n ou r x → r n ); ce phénomène s'accompagne généralement d’une perte de l’instabilité et semble pouvoir se produire dans tous les tissus de la plante. Chacun des systèmes instables peut être caractérisé par: (1) l’aptitude de l’allèle spécifique a x ou r x à synthétiser des anthocyanes dans des proportions déterminées; (2) les types de variations produites, dont le phénotype dépend du fonctionnement des alleles a n ou r n ; (3) le profil de fréquence qui permet de comparer les taux cellulaires de reversion au cours des cycles cellulaires intervenant dans la morphogenèse des pétales. L’instabilité est transmissible aux générations ultérieures; la présence de l’allèle spécifique instable est indispensable à son expression. Les variations produites par l’état instable sont héréditaires et transmises par multiplication végétative ou par reproduction sexuée. Les allèles a n et r n sont dominants par rapport à a et r, allèles récessifs naturels respectivement de A et R ; de plus, ils ont souvent des capacités de synthèse anthocyanique différentes de celles des gènes A et R.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.