Affordable Access

Publisher Website

Thrombolyse peropératoire régionale manuelle à haut-dose des embolies des membres inférieurs après réparation ouverte d'un anévrysme aortique abdominal rompu

Authors
Journal
Annales de Chirurgie Vasculaire
0299-2213
Publisher
Elsevier
Volume
25
Issue
7
Identifiers
DOI: 10.1016/j.acvfr.2012.10.010
Disciplines
  • Physics

Abstract

Nous rapportons un cas de thrombolyse peropératoire régionale à haute-dose après thrombectomie mécanique pour embolie postopératoire distale du membre inférieur droit due à la réparation ouverte d'un anévrysme aortique abdominal rompu. La thrombectomie mécanique a été faite par l'artère poplitée mais il persistait une occlusion embolique résiduelle de chacune des trois artères de jambe. Le membre était surélevé, exsanguiné, et un brassard était placé au-dessous du genou et gonflé à une pression supra-systolique pour isoler le membre de la circulation systémique. Un cathéter d'infusion de 18-gauge était descendu jusqu’à l'artère dorsale du pied exposée. La veine grande saphène exposée était canulée et vidangée. Un total de 100 mg d’activateur tissulaire recombinant du plasminogène dilué dans 500 mL de sérum physiologique était lentement infusé dans l'artère tibiale antérieure à la main en 30 minutes. L'infusion était collectée sans interruption par la canulation de la grande saphène et un circuit fermé était confirmé par angiographie. Le membre était rincé avec de l'héparine et une solution saline. Le cathéter d'infusion était retiré et la veine grande saphène était liée. Le brassard était enlevé, le flux artériel était rétabli, et une artériographie de contrôle confirmait la revascularisation réussie. Cette méthode peut être une alternative à l'embolectomie microtibiale au niveau de la cheville et du pied après embolie grave du membre inférieur après réparation ouverte en urgence d'un anévrysme aortique abdominal rompu.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.