Affordable Access

Pouvoir économique et pouvoir politique

Authors
Disciplines
  • Communication
  • Economics
  • Political Science

Abstract

Pouvoir économique et pouvoir politique Par Alain Cotta, Paris Le pouvoir est au cœur de l'histoire humaine. Il est, à la fois, action, verbe et rêve. Action, puisque nous n'agissons qu'à la mesure de notre pouvoir. Verbe, puisque l'exercice de tout pouvoir implique des messages, ceux que l'on se donne à soi-même, issus de notre volonté, et ceux que l'on émet pour déterminer le comportement d'autres (messages qui vont de l'idéologie jusqu'aux ordres et à la violence). Rêve, enfin, qui, diurnes ou nocturnes, ne sont sans doute pas autres que la jouissance des pouvoirs que l'on détient et la souffrance inhérente aux contraintes que nous font subir tous ceux que nous n'avons pas et qu'exercent les autres. Entre toute organisation, entendue comme un ensemble d'êtres reliés par des réseaux de communication, mêlant leurs activités dans le but d'atteindre un ou plusieurs objectifs, et son pouvoir la relation est intime et permanente. La naissance de toute organisation implique et une décision préalable, c'est-à-dire un pouvoir, et, surtout, l'existence d'une force de cohérence qui fonde la réalité de la communauté des activités. A partir de ce moment, la vie quotidienne de l'organisa- tion se déroule, guidée par la capacité et l'intensité de son pouvoir qui mobilise les moyens les plus aptes à réaliser les objectifs en desserrant les contraintes que lui infligent les organisations voisines. Tout système vivant, depuis l'organisme monocellulaire jusqu'à cette abstraction devenant chaque jour plus concrète qu'est l'espèce humaine, poursuit alors avec ce qui l'entoure, son environnement, un conflit qui traduit sa volonté d'expansion et les limites de son pouvoir. Cette vie quotidienne n'est, à dire vrai, qu'un moment d'une nécessaire stratégie de dévelop- pement. A long terme, la stratégie qui gouverne la croissance d'une organisation n'est qu'un effort d'introspection du pouvoir lui-même, pour «épuiser ce champ des possibles» et prolonger jusqu'à son terme inéluctable son ave

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.