Affordable Access

Publisher Website

Evolution thermique du frottement interieur de graphites irradies

Authors
Journal
Journal of Nuclear Materials
0022-3115
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
31
Issue
2
Identifiers
DOI: 10.1016/0022-3115(69)90188-3

Abstract

Résumé La mesure du coefficient de frottement intérieur en fonction de la température a été employée comme moyen d'investigation des défauts créés par l'irradiation neutronique à de faibles doses (inférieures à2 × 10 20 n/ cm 2) et à la température ambiante dans des graphites artificiels. Les observations faites sur un pyrographite comprimé, de propriétés très voisines de celles du monocristal, mettent en évidence un comportement dont les caractéristiques se retrouvent dans le graphite nucléaire classique, avec des différences inhérentes à la nature polycristalline de ce matériau. Les spectres de frottement intérieur tracés entre − 180 °C et + 500 °C à des fréquences de l'ordre de 1 Hz et des amplitudes de déformations relatives de l'ordre de 10 −5 ont permis de mettre en évidence plusieurs phénomènes distincts d'absorption d'énergie: • —un fond continu que l'on peut relier au déplacement des lignes de dislocations et dont le niveau dépend de la dose d'irradiation, • —un pic d'interaction dislocations-défauts ponctuels se situant vers 0°C et qui est également influencé par la dose d'irradiation, • —un pic de relaxation se situant vers + 90 °C (fréquence de 1 Hz) n'apparaissant que pour des doses d'irradiation ne dépassant pas 10 20 n/cm 2 et qui paraît attribuable à des réorientations de di-interstitiels, —un maximum de frottement intérieur reliable directement à la restauration du module, après irradiation, s'opérant entre 200 et 500 °C et que l'on pense pouvoir attribuer à une réorganisation des défauts créés par irradiation. A partir de ces résultats, nous avons tenté de préciser la nature et l'évolution des défauts après irradiation neutronique. Il semble que la présence de défauts interstitiels du type de ceux préconisés par Wallace, permette d'interpréter la plupart des phénomènes observés; mais d'autres explications possibles sont envisagées.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.