Affordable Access

Publisher Website

Intoxication aiguë à l’hydroxychloroquine:Danger d’une correction exagérée ou rapide de l’hypokaliémie initiale

Authors
Journal
La Presse Médicale
0755-4982
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
34
Issue
13
Identifiers
DOI: 10.1016/s0755-4982(05)84083-7

Abstract

Résumé Introduction L’hydroxychloroquine est, comme la chloroquine, responsable d’un effet stabilisant de membrane et d’une hypokaliémie corrélée à la gravité de l’intoxication. La correction de cette hypokaliémie peut exposer au risque d’arythmie ventriculaire. Observation Il s’agit, chez une patiente de 19 ans, d’une intoxication par 6 grammes d’hydroxychloroquine à l’origine d’une hypokaliémie profonde (1,5 mmol/L à l’admission en réanimation). Trente-six heures après la correction de cette hypokaliémie est survenu un arrêt circulatoire par fibrillation ventriculaire. La kaliémie était alors à 5,8 mmol/L. L’évolution a été favorable après sa correction. Commentaires En raison d’une pathogénie incertaine, la correction d’une hypokaliémie, même profonde, après intoxication par hydroxychloroquine doit être prudente. Elle est difficile et expose, après élimination du toxique, au risque d’arythmie ventriculaire lors du transfert extracellulaire de l’excès de potassium apporté.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.