Affordable Access

Allégories de la matière et herméneutique libertine dans Pigmalion, ou la statue animée (1741) d'André-François Deslandes

Authors
Publication Date
Disciplines
  • Communication
  • Literature

Abstract

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC MÉMOIRE PRÉSENTÉ À L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES COMME EXIGENCE PARTIELLE DE LA MAÎTRISE EN ÉTUDES LITTÉRAIRES PAR SÉBASTIEN DROUIN «ALLÉGORIES DE LA MATIÈRE ET HERMÉNEUTIQUE LIBERTINE DANS PIGMALlON, OU LA STATUE ANIMÉE (1741) D'ANDRÉ-FRANÇOIS DESLANDES» SEPTEMBRE 2001 Université du Québec à Trois-Rivières Service de la bibliothèque Avertissement L’auteur de ce mémoire ou de cette thèse a autorisé l’Université du Québec à Trois-Rivières à diffuser, à des fins non lucratives, une copie de son mémoire ou de sa thèse. Cette diffusion n’entraîne pas une renonciation de la part de l’auteur à ses droits de propriété intellectuelle, incluant le droit d’auteur, sur ce mémoire ou cette thèse. Notamment, la reproduction ou la publication de la totalité ou d’une partie importante de ce mémoire ou de cette thèse requiert son autorisation. iii REMERCIEMENTS Qu'il me soit d'abord permis de remercier monsieur Marc André Bernier qui dirige ce projet depuis la fin de mon baccalauréat. Son érudition, sa générosité, sa patience et son professionnalisme n'ont d'égale que sa passion pour l'âge classique. La finesse avec laquelle il relut et annota de nombreux états de texte me donna à maintes reprises l'occasion d'apprendre comment la rigueur se marie à l'élégance. Je tiens également à le remercier de m'avoir intégré dans le groupe de recherche consacré à l'histoire de la rhétorique au Québec qu'il dirige avec entrain. Ainsi, tel un élève du Collège Louis le Grand ou du Séminaire de Québec qui conserve une copie des préceptes enseignés par le maître de rhétorique, je saurai garder et mettre à profit le précieux savoir qu'il me légua années après années. Les moments de joie, d'euphorie et parfois d'anxiété qui ponctuèrent la rédaction de ce mémoire furent partagés avec quelqu'un dont la constante présence m'éclaira chaque jour. Madame Rosaline Deslauriers ne compta jamais s

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.