Affordable Access

Publisher Website

Périodicité circadienne spontanée chez les jeunesNebalia bipes(fabricius) (Crustacea : Phyllocarida). Induction et synchronisation initiale du rythme endogène d'activité

Authors
Journal
Journal of Experimental Marine Biology and Ecology
0022-0981
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
70
Issue
1
Identifiers
DOI: 10.1016/0022-0981(83)90145-4

Abstract

Résumé Des cycles complets de développement, de croissance et de reproduction, ont pu être obtenus en laboratoire chez le Phyllocaride Nebalia bipes (Fabricius). Ceci a permis d'aborder l'étude de la détermination de la périodicité circadienne endogène de ce crustacé, et d'examiner le problème de l'induction et de la synchronisation initiale de son rythme d'activité natatoire. Lorsque des nouveau-nés sont introduits en actographe immédiatement après leur libération, on constate l'existence d'un temps de latence, souvent important (4 à 25 jours), avant toute manifestation d'une activité natatoire. Lorsque l'incubation a été effectuée à un rythme naturel d'éclairement, un rythme d'activité circadien apparaît spontanément peu après la fin du temps de latence. Ce rythme est synchronisé sur le rythme d'éclairement imposé durant l'incubation. L'application d'un stimulus lumineux apériodique peut provoquer des mouvements de phases mais ne peut resynchroniser le rythme. Lorsque l'incubation a été effectuée dans l'obscurité, aucun rythme spontané n'apparaît, mais un seul stimulus lumineux apériodique, appliqué à la fin du temps de latence, suffit à initialiser et à synchroniser un rythme circadien. La phase d'activité apparaît centrée sur les heures qui suivent l'application du stimulus. Un résultat identique a été observé chez des nouveau-nés issus de mères elles-mêmes incubées et élevées durant toute leur vie dans l'obscurité. La période exacte des rythmes circadiens observés dépend essentiellement du mode et de la durée d'application du synchronisateur. Ces résultats tendent à établir l'existence, chez ce crustacé, d'une détermination héréditaire de la périodicité circadienne; ils permettent par ailleurs de penser qu'il existe, chez les embryons, avant initialisation du rythme, un apériodisme primaire authentique, et non une simple asynchronie des différents constituants.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.