Affordable Access

Publisher Website

Problems of patients in an intensive care unit: The aetiology and prevention of the intensive care syndrome

Authors
Journal
International Journal of Nursing Studies
0020-7489
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
8
Issue
1
Identifiers
DOI: 10.1016/0020-7489(71)90014-9
Disciplines
  • Biology
  • Medicine
  • Physics
  • Psychology

Abstract

Résumé Il ne suffit pas, dans les divisions de soins spéciaux, de concentrer l'attention sur l'observation attentive et sur la thérapie nécessaires au traitement de l'état clinique du patient: il faut aussi se soucier de ses autres besoins en tant qu'individu. Ces besoins peuvent être groupés sous les notions de bien-être physique, de bien-être mental et de maintien de la continuité de l'environnement. Un souci inapproprié de l'observation, du traitement spécifique et du bien-être physique peut trop souvent aller de pair avec des dérangements du bien-être mental et la création d'un milieu étranger, cette dernière étant principalement caractérisée par de l'isolement, une stimulation sensorielle excessive et du désordre des rythmes biologiques naturels. L'altération des facteurs menteux et de milieu entraîne des troubles psychologiques apparentés au “lavage de cerveau” et dénommés “syndrome des soins spéciaux”, qui peuvent avoir des effets indésirables sur le rétablissement du patient et le retarder. La prévention de ces effets indésirables commence par une préparation préopératoire adéquate du patient et de son entourage. La division de soins spéciaux doit être organisée de telle façon que, du point de vue du patient, la routine et le milieu différent le moins possible de ceux de la division de soins généraux. La différenciation normale entre le jour et la nuit doit y être préservée et il faut y recourir à des équipements électroniques et mécaniques afin d'assister le personnel et le patient, de sorte que ni l'observation ni le traitement n'infligent à ce dernier des incommodités inutiles. C'est pourquoi on préférera une division à plan ouvert, sans isolement en unités d'une infirmière par patient. Cette disposition présente en outre l'avantage d'imposer moins de fatigue physique et émotionnelle à l'infirmière. On peut, en prêtant l'attention qui convient aux facteurs émotifs et de milieu intéressant le patient, réduire nettement la fréquence des complications psychologiques postopératoires et accélérer le rétablissement complet.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.

Statistics

Seen <100 times
0 Comments

More articles like this

Problems of patients in an intensive care unit: th...

on International Journal of Nursi... February 1971

[Problems of long-term care patients in intensive...

on Deutsche Krankenpflegezeitschr... July 1992

The intensive care unit syndrome: causes, treatmen...

on Drug intelligence & clinical p... January 1985

[Intensive care units. Their achievements and thei...

on Gaceta médica de México July 1974
More articles like this..