Affordable Access

Les oeuvres mortes

Authors
Publisher
Publications Gaëtan Lévesque
Publication Date
Disciplines
  • Political Science

Abstract

Les oeuvres mortes Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Article Annie Pronovost XYZ. La revue de la nouvelle, n° 65, 2001, p. 56-64. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : http://id.erudit.org/iderudit/4095ac Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 16 February 2014 10:16 « Les oeuvres mortes » Les œuvres mortes Annie Pronovost e mon père, il ne nous restait rien d'autre que ce livre fran- çais sur la marine. Ce livre a été pendant longtemps, jusqu'aux études de Li Dao, le seul livre qu'il fût possible de trou- ver à la maison. Mon père possédait ce livre comme on possède un trésor ; il l'avait reçu on ne sait de qui, et il le rangeait précieu- sement sous sa paillasse. Pendant longtemps il n'a pu en utiliser que les images noircies, sans arriver même à deviner ce que le livre pouvait lui apprendre : pêcheur et fils de pêcheur, il avait trop peu fréquenté l'école pour savoir lire le français. Quand il a enfin rencontré ma mère, ils ont passé de nombreuses soirées d'amoureux à parcourir le livre, lisant et répétant chaque phrase comme des incantations magiques. Ma mère avait en effet fré- quenté pendant une longue période l'école française de Hai- phong. Il l'a certainement aimée pour sa beauté et sa vivacité, pour sa jeunesse encore frivole, mais s

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.