Affordable Access

Nématodes associés au manioc dans le Sud du Togo

Authors
Publisher
CCI
Publication Date
Keywords
  • Nematode Phytoparasite
  • Echantillonnage
  • Degats
  • Repartition Geographique
  • Nematicide
  • Essai
  • Variete
  • Sensibilite Resistance
  • Manihot Esculenta

Abstract

Nématodes associés au manioc dans le Sud du Togo ”ÉMATODES ASSOCIES AU MANIOC DANS LE SUD DU TOGO Par Georges de GUIRAN Alimentation traditionnelle des populations du Bas-Togo, le manioc a vu sa culture s’intensifier à la suite de l’installation d’une féculerie à Ganavé. D’abord limitée aux quelques villages entourant Ganavé, cette culture intensive s’est progressivement étendue aux villages environnants pour couvrir fina- lement une aire de l’ordre de 120 O00 ha. Les sarclages répétés, l’absence de couverture du sol, la restitution nulle des éléments exportés, ont conduit à un épuisement du sol proportionnel, pour un terrain donné, au temps depuis lequel le manioc y est cultivé. Trois zones, grossièrement concentriques autour de Ganavé, ont été reconnues à ce point de vue par M. H. LAMOUROUX, Pédologue de 1’O.R.S.T.O.M. - Zone A (au centre) : la plus anciennement cultivée; terre de barre presque totalement épuisée; maniocs chétifs à très faibles rende- ments (4-5 T/ha); jachères avec repousse d‘lmperata cylindrica. - Zone B : sol moins épuisé mais rendements très moyens (8-10 T/ha); jachères avec repousse de brousse. - Zone C (a la périphérie) : terre de barre non épuisée; zone d’extension actuelle du manioc; rendements plus élevés (15 T/ha). Dans tous les cas o Ù une plante est cultivée de façon continue, sans rotation ni jachère, sur un même terrain, les populations de nématodes para- sites de cette plante (préexistants ou introduits) ont tendance à se multiplier, provoquant de fortes baisses de rendements dans le cas de parasites graves. Ces conditions étant exactement réalisées à Ganavé, une étude fut entreprise pour vérifier si d‘importantes populations de nématodes parasites du manioc ne s’étaient pas établies dans les sols de cette région et si ces parasites n’avaient pas une part de responsabilité dans les faibles rendements observés. Quelques échantillons envoyés au laboratoire de Nématologie de l’O.R.S.T.0.M.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.