Affordable Access

Publisher Website

234 Alignement Coplanaire (AC) : une nouvelle technique de correction tridimensionnelle de la scoliose. Résultats préliminaires en courbes type 1 de Lenke

Authors
Journal
Revue de Chirurgie Orthopédique et Réparatrice de l Appareil Moteur
0035-1040
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
93
Issue
7
Identifiers
DOI: 10.1016/s0035-1040(07)79575-2
Disciplines
  • Medicine

Abstract

Objectifs Présenter les résultats préliminaires de une nouvelle technique de correction de la scoliose, basée sur le réalignement coplanaire des axes vertébraux. Méthodes Vint cinq patients présentant une scoliose idiopathique de l’adolescent (Lenke type 1) furent traités par chirurgie postérieure, utilisant vis pédiculaires) et réduction par Alignement Coplanaire(alignement dans le même plan des pédicules. Description de l’AC :après insertion des vis pédiculaires, sont mis en place des prolongateurs rainurés du côté de la convexité de tous les niveaux de la courbure puis est introduite une barre au travers de la rainure aux extrémités des prolongateurs, créant un axe de rotation. Une seconde barre est introduite à côté de la première. La séparation progressive de ces deux barres le long de la rainure des prolongateurs les amènera progressivement dans un seul plan, faisant coplanaires les axes antéropostérieurs des vertèbres, et corrigeant la rotation et la translation. La séparation des extrémités des prolongateurs corrige la divergence postérieure des axes dans la zone de cyphose. Les courbes furent mesurées sur des téléradiographies du rachis debout en pré et en postopératoire. La rotation vertébrale fut mesurée directement par scanner et RMN et indirectement sur les radiographies. Résultats Les courbes dorsales se corrigèrent de 61 à 16° (73 %), les dorsolombaires de 39 à 12° (70 %). La rotation vertébrale au sommet de la courbe dorsale se corrigeait de 24 à 10° (56 %). La cyphose dorsale moyenne préopératoire était de 18° et se maintint égale en postopératoire, pourtant, aucun patient ne présentait à la fin un modificateur sagittal de Lenke (-). La gibbosité dorsale passa de 30 à 11 mm en postopératoire (65 %), sans qu’il fut nécessaire de pratiquer aucune thoracoplastie. Il n’y eut pas de complications périopératoires notables. Conclusion Dans cette série, avec la technique d’AC une bonne réduction tridimensionnelle de la scoliose a été obtenue. Les forces correctrices se distribuent entre tous les segments de la courbe et s’appliquent avant la mise ne place des barres de fixation définitives, les protégeant des efforts des manœuvres de réduction et facilitant leur insertion. On n’a pas observé de complications liées à la technique. L’AC pourrait permettre d’obtenir une correction planifiée en préopératoire.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.