Affordable Access

Angioplastie coronaire percutanée chez la femme: particularités cliniques, procédurales et pronostiques

Authors
Journal
Pan African Medical Journal
1937-8688
Publisher
Pan African Medical Journal
Publication Date
Keywords
  • Case Series
Disciplines
  • Medicine

Abstract

AbstractX Les résultats de l′angioplastie transluminale (ATL) des coronaires chez la femme ont été pendant de nombreuses années controversés et longtemps considérés comme moins favorable que chez l′homme. Le but de notre travail était d’évaluer les caractéristiques de l'angioplastie coronaire chez la femme, ainsi que les résultats immédiats et à moyen terme et de les comparer à ceux chez l'homme. Nous avons comparé 200 patients dont 100 femmes, ayant bénéficié d'une angioplastie coronaire, colligés au service de cardiologie de l'hôpital Hédi Chaker de Sfax entre 2002 et 2007. Les femmes étaient significativement plus âgées que les hommes. La comparaison de la fréquence des facteurs de risque d'athérosclérose chez les deux sexes, a permis de noter une co-morbidité franchement plus importante chez la femme, avec une différence statiquement significative. L'ATL a été plus motivée chez la femme devant un angor stable sévère (p<0,05) et un SCA ST- (p=NS). Les femmes avaient plus d'atteinte polytronculaire (p<0,05), d'atteintes des segments moyens et distaux (p<0,05) et plus des lésions serrées (p=NS), longues et calcifiées (p<0,05). 259 stents ont été déployés, un stenting direct était plus fréquent dans la population féminine (p<0,05). Le diamètre des artères féminines, assimilé à celui du stent et/ou ballon utilisé, a été significativement moins important que celui des hommes. La longueur des stents et/ou ballon utilisés, ainsi que les pressions de larguage des stents ont été plus importantes chez la population féminine (p<0,05). Le succès angiographique global a été obtenu chez 94% de la population générale, sans différence significative entre les deux sexes. Les évènements cardiaques majeurs (MACE) hospitaliers ont été plus fréquents chez la femme (p=0,05). Après un suivi moyen de 31 mois, le taux de MACE global a été significativement plus important chez la femme (39% vs. 28%, p<0,05), portant surtout sur la mortalité globale (13% vs. 3%, p<0,05). Le taux de resténose a été comparable chez les deux sexes. L'angioplastie coronaire constitue actuellement un moyen thérapeutique efficace et sur chez la femme, au prix de complications plus fréquentes.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.