Affordable Access

Les marchés internes du travail, l'emploi et les salaires

Authors

Abstract

[fre] Jérôme Gautié Les marchés internes du travail, l'emploi et les salaires. Cet article développe l'hypothèse selon laquelle les marchés internes (MI) des entreprises de l'après-guerre reposaient d'une part sur l'accumulation de capital humain spécifique, d'autre part sur un système de « subventions implicites » entre salariés, certains moins payés que leur productivité, « subventionnant », en quelque sorte, ceux qui étaient payés plus. On peut penser que, dans certains contextes, aussi bien les jeunes, les salariés âgés que les moins qualifiés ont pu bénéficier de ce système jusqu'aux années 1980. Certains indices laissent penser que, à partir de cette période, le capital humain spécifique a vu son rôle diminuer, et que le système de subventions implicites a eu tendance à être remis en cause. Ceci peut contribuer à expliquer la fragilisation de ces catégories de travailleurs, en termes d'emploi et/ou de salaire. [eng] OECD countries during the two last decades. ILMs relied on two pillars : the accumulation of specific human capital on one hand, the « implicit subsidies » between workers on the other hand - i.e. some workers were paid more than their productivity whereas others were paid less. We can make the assumption that aged workers (and, in a lesser extent, youth) as well as low skilled workers could benefit, under some circumstances, from this system until the beginning of the eighties. But since then, existing empirical evidence shows that the rôle of human capital has decreased, and that « implicit subsidies » tended to be dismanded. This can contribute to explain why these workers have experimented job and/or wage loss.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.