Affordable Access

Publisher Website

MONCEF KDHIR, Dictionnaire juridique de la Cour internationale de justice, Bruxelles, Émile Bruylant, 1997, 235 p., ISBN 2-8027-1050-8.

Authors
Journal
Les Cahiers de droit
0007-974X
Publisher
Consortium Erudit
Publication Date
Volume
39
Issue
4
Identifiers
DOI: 10.7202/043518ar
Disciplines
  • Law
  • Political Science

Abstract

MONCEF KDHIR, Dictionnaire juridique de la Cour internationale de justice, Bruxelles, Émile Bruylant, 1997, 235 p., ISBN 2-8027-1050-8. Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Compte rendu par Alain Vallières Les Cahiers de droit, vol. 39, n° 4, 1998, p. 929-931. Pour citer ce compte rendu, utiliser l'adresse suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/043518ar DOI: 10.7202/043518ar Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 15 February 2014 01:27 Ouvrage recensé : MONCEF KDHIR, Dictionnaire juridique de la Cour internationale de justice, Bruxelles, Émile Bruylant, 1997, 235 p., ISBN 2-8027-1050-8. Chronique bibliographique 929 bien le créateur directement que son conseil- ler juridique. Les litiges au centre desquels se sont trouvés les Tintin, Lucky Luke, Tarzan, Blake et Mortimer et autres ne manqueront pas par ailleurs d'intéresser l'amateur de ban- des dessinées, à titre d'anecdotes, ou le ju- riste, à titre d'exemples. Une ombre au tableau : la lecture devient moins aisée lorsque l'on est confronté à un texte en néerlandais exposant les raisons pour lesquelles les solutions diffèrent entre les Pays-Bas et la Belgique. À cela, ajoutons le fait que plusieurs textes se recoupent, ren- dant la lecture quelque peu redondante. Ce- pendant, il faut croire que c

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.