Affordable Access

Publisher Website

La réinsertion sociale : entre l’enthousiasme et l’amertume

Authors
Journal
Santé mentale au Québec
0383-6320
Publisher
Consortium Erudit
Publication Date
Volume
13
Issue
1
Identifiers
DOI: 10.7202/030422ar
Disciplines
  • Political Science

Abstract

La réinsertion sociale : entre l’enthousiasme et l’amertume Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Céline Mercier Santé mentale au Québec, vol. 13, n° 1, 1988, p. 11-17. Pour citer ce document, utiliser l'information suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/030422ar DOI: 10.7202/030422ar Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 14 February 2014 10:17 « La réinsertion sociale : entre l’enthousiasme et l’amertume » Santé mentale au Québec, 1988, XIII, 1, 11-17. Editorial La réinsertion sociale: entre l'enthousiasme et Pamertume Céline Mercier* «À dire vrai, le départ d'un patient est presque toujours thé- rapeutique pour l'hôpital et son personnel. » (Simon, 1965, 72) Cette citation, déjà ancienne, exprime par l'absurde les rapports complexes et ambivalents que des intervenants1 peuvent entretenir avec la notion de réinsertion sociale. Or, des éléments de contexte, qui tien- nent tant à la situation des intervenants qu'aux caractéristiques de la clientèle peuvent expliquer le fait que la réinsertion sociale puisse être vécue tantôt comme un défi stimulant, tantôt comme un impossible fardeau. En fait, si on interroge la notion de réinsertion sociale elle-même, on en découvre les multiples facettes et on se trouve amenés à proposer de nouvelles façons de composer avec d

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.