Affordable Access

La mouche et l’araignée : Deuxièmes confessions d’un cassé

Authors
Publisher
Collectif Liberté
Publication Date
Disciplines
  • Political Science

Abstract

La mouche et l’araignée : deuxièmes confessions d’un cassé Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Article Pierre Lefebvre Liberté, vol. 52, n° 1, (289) 2010, p. 104-118. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : http://id.erudit.org/iderudit/63817ac Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 17 February 2014 02:29 « La mouche et l’araignée : deuxièmes confessions d’un cassé » 104 PROSE pierre lefebvre LA MOUCHE ET L’ARAIgNÉE Deuxièmes confessions d’un cassé 1 L’appartement dans lequel j’habite fait dur. Comme je l’ai expliqué 1, c’est en bonne partie par ma faute, mais, même en me transformant en petite fée du logis, je ne pense pas qu’il me serait possible de lui insuffler assez de beauté ou de coquetterie pour que ceux qui en pas- sent le seuil s’en retrouvent ravis. L’esprit du lieu se résume, fina- lement, à ce que ça me coûte par mois pour y vivre, c’est-à-dire pas grand-chose. Je pourrais même ajouter que c’est là l’unique raison pour laquelle il m’est si précieux, mais je mentirais en ne disant pas que le fait qu’il se trouve dans le quartier le plus prisé de la ville y est aussi pour quelque chose. Toujours est-il que mon loyer famélique fait chier mon proprié- taire. Remarquez que le plus étrange est que, vraisemblablement, celui d’avant n’a

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.

Statistics

Seen <100 times
0 Comments

More articles like this

Sur la biologie et la psychologie d'une araignée

on L’Année psychologique Jan 01, 1903

Sur la biologie et la psychologie d'une araignée

on L’Année psychologique Jan 01, 1903

L'Union latine : Europe, monnaie et toile d'araign...

on Revue d économie financière Jan 01, 1989
More articles like this..