Affordable Access

« Bienvenue au royaume des morts ». Au coeur du mensonge de Claude Chabrol

Authors
Publisher
24/30 I/S
Publication Date
Disciplines
  • Political Science

Abstract

"Bienvenue au royaume des morts" / Au coeur du mensonge de Claude Chabrol Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Compte rendu par Thierry Horguelin 24 images, n° 96, 1999, p. 49. Pour citer ce compte rendu, utiliser l'adresse suivante : http://id.erudit.org/iderudit/24930ac Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 15 February 2014 06:29 « "Bienvenue au royaume des morts" » Ouvrage recensé : Au coeur du mensonge de Claude Chabrol Au Cœur du mensonge de Claude Chabrol —— w * ^ _____r 1 t^ ______________________r ____________• ^_________________H r i 1 W 1 .v^V' ^ H ^^L j - - J H E ^ H . _________! 1 ^ ^ ^ «F Sandrine Bonnaire. Le cinéaste se livre à une autopsie du mensonge sous toutes ses formes. «BIENVENUE AU ROYAUME DES MORTS» PAR THIERRY H O R G U E L I N S oit un port breton à la fois paisible et vaguement inquiétant, avec sa lu- mière changeante, sa mer menaçante, ses brouillards qui tombent sans prévenir. Une fillette violée et assassinée au coin d'un bois alors qu'elle rentrait de chez son professeur de dessin, qui devient aussitôt le suspect idéal. Cela tombe bien, ou mal: René (Jac- ques Gamblin, impressionnant de présence et de densité) est un type plutôt bizarre aux yeux des braves gens, un peintre claudicant et maladivement tourmenté

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.