Affordable Access

Publisher Website

Éude randomisée multicentrique de l’utilisation de l’évérolimus dans la transplantation rénale de type « ld for old » (Everold)

Authors
Journal
Néphrologie & Thérapeutique
1769-7255
Publisher
Elsevier
Identifiers
DOI: 10.1016/j.nephro.2014.07.362

Abstract

Introduction Chez les patients âgés recevant un greffon d’un donneur âgé les protocoles sans anticalcineurines exposent au risque de rejet aigu. L’étude Everold étudie le bénéfice de l’utilisation de l’évérolimus dans ce type de greffe (donneur et receveur de plus de 60 ans). Patients et méthodes Au total, 304 patients à faible risque immunologique ont été randomisés soit dans le bras ciclosporine (Csa) : induction par anti-IL-2R puis CsA/MMF, soit le bras « switch » pour l’everolimus (Evs) : remplacement de la CsA par l’évérolimus à 6 semaines, soit le bras évérolimus de novo (Evd) : induction par thymoglobulines puis évérolimus denovo/MMF). Dans les trois bras l’exposition à l’acide mycophénolique était contrôlée et les stéroides stoppés à 4 mois. Résultats L’âge moyen du donneur et du receveur était identique dans les trois bras (68 et 71 ans) ainsi que le temps d’ischémie froide (16heures). Nous rapportons les résultats de 285/304 patients ayant terminé l’étude. La survie des patients est identique dans les trois bras (94 %). Il y a eu 12 pertes de greffons dans le bras CsA versus 7 dans le bras Evs et 5 dans le bras Evd. Les retards de fonction prolongés (plus d’une séance d’hémodialyse) étaient moins fréquents dans le bras Evd. Le taux de rejets biopsiés à 6 mois était identique : CsA 9 %, Evs 15 %, Evd 7 %. L’étude en intention de traiter retrouve une fonction rénale similaire à un an : 43, 44 et 48 mL/min (MDRD). L’analyse per-protocole retrouve une meilleure fonction rénale (7 mL/min de différence) dans le bras Evd. Le taux d’arrêt de traitement a été élevé dans les bras évérolimus : Evs 42 %, Evd 56 % versus CsA 14 %, principalement en raison d’effets secondaires (lymphocèles, problèmes de paroi et neutropénies en de novo et aphtes dans les deux groupes évérolimus). Les résultats définitifs à un an seront présentés. Discussion et conclusion La combinaison donneur âgé/receveur âgé donne de bons résultats en terme de survie patient et greffon. Les trois bras semblent équivalents en terme de résultats cliniques à un an mais la tolérance de l’évérolimus dans cette population semble médiocre.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.