Affordable Access

LOUIS GILL, Fondements et limites du capitalisme, Montréal, Les Éditions du Boréal, 1996.

Authors
Disciplines
  • Economics
  • Political Science

Abstract

LOUIS GILL, Fondements et limites du capitalisme, Montréal, Les Éditions du Boréal, 1996. Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Compte rendu par André Segura L'Actualité économique, vol. 74, n° 2, 1998, p. 279-281. Pour citer ce compte rendu, utiliser l'adresse suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/602261ar DOI: 10.7202/602261ar Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 12 February 2014 01:03 Ouvrage recensé : LOUIS GILL, Fondements et limites du capitalisme, Montréal, Les Éditions du Boréal, 1996. L'Actualité économique, Revue d'analyse économique, vol. 74, n° 2, juin 1998 Recension Louis GILL, Fondements et limites du capitalisme, Montréal, Les Éditions du Boréal, 1996. Dans ce livre de 887 pages, Louis Gill s'assigne comme objectif de présenter le contenu de Le Capital à la lumière des autres principaux ouvrages de Marx et d'Engels (Grundrisse, Contribution de la critique de Véconomie politique et Théories sur la plus-value) et des développements de l'analyse marxiste (et non marxiste à propos du très débattu problème de la transformation). Dans l'avant-propos, l'auteur justifie l'objet de l'ouvrage, après que les événements que l'on sait aient secoué les pays dits socialistes, en considérant que ce qualificatif était usurpé et en proclamant

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.