Affordable Access

Publisher Website

Diabète insipide et grossesse. Intérêt de la détermination de l'activité vasopressinase sérique

Authors
Journal
Immuno-analyse & Biologie Spécialisée
0923-2532
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
18
Issue
6
Identifiers
DOI: 10.1016/j.immbio.2003.09.002
Keywords
  • Hormone Antidiurétique
  • Avp
  • Vasopressinase
  • Diabète Insipide
  • Grossesse
  • Arginine Vasopressine
  • Diabetes Insipidus
  • Pregnancy
Disciplines
  • Medicine

Abstract

Résumé Pendant la grossesse, un diabète insipide peut survenir consécutivement à l’augmentation de l’activité sérique vasopressinase encore appelée ocytocinase–aminopeptidase insuline-régulée (Otase/IRAP) ou cystine aminopeptidase–aminopeptidase membranaire insuline-régulée (CAP/IRAP) ou EC. 3.4.11.3. Dans un premier temps, nous avons déterminé chez 1445 femmes l’évolution de cette activité au cours de la grossesse en utilisant comme substrat la S-benzyl- L-cystéine-4-nitroanilide. Dans un deuxième temps, nous avons mis en évidence que la L-méthionine à une concentration de 20 mM dans le milieu réactionnel ne permettait pas de différencier l’activité d’origine placentaire et une activité pré-existante à la grossesse ainsi que cela a été précédemment décrit lors de l’utilisation de L-leucine- p-nitroanilide comme substrat. Enfin, la S-benzyl- L-cystéine-4-nitroanilide, en l’absence d’addition de L-méthionine dans le milieu réactionnel, apparaît dans notre étude être un substrat plus adapté pour la mesure dans le sérum de l’activité vasopressinase d’origine placentaire que la L-leucine- p-nitroanilide.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.