Affordable Access

Publisher Website

Plasmocytome solitaire osseux : aspects thérapeutiques et évolutifs

Authors
Journal
Cancer/Radiothérapie
1278-3218
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
8
Issue
2
Identifiers
DOI: 10.1016/j.canrad.2003.11.003
Keywords
  • Plasmocytome Solitaire Osseux
  • Radiothérapie
  • Évolution
  • Myélome Multiple
  • Solitary Bone Plasmocytoma
  • Radiotherapy
  • Multiple Myeloma
Disciplines
  • Medicine

Abstract

Résumé Objectif. – Étudier les aspects thérapeutiques et évolutifs du plasmocytome solitaire osseux. Patients et méthodes. – Revue rétrospective des dossiers de 13 malades traités dans le service de radiothérapie de l’institut Salah-Azaïz de Tunis pour un plasmocytome solitaire osseux selon les critères diagnostiques suivants : preuve histologique de prolifération plasmocytaire avec une lésion radiologique unique et sans diffusion plasmocytaire médullaire (inférieure à 10 %). Les tumeurs de dix hommes et trois femmes répondaient à ces critères. L’âge moyen était de 43 ans (22–64). Le siège des lésions était le rachis dans six cas, les os plats (sternum, omoplate, os iliaque, mandibule) dans six cas et un os long (tibia) dans un cas. Tous les malades ont eu une reçu radiothérapie, associée à la chirurgie dans huit cas (5 exérèses et 3 laminectomies) et à la chimiothérapie dans trois cas. La dose moyenne de radiothérapie était de 44 Gy. Résultats. – Avec un recul moyen de 63 mois (12 à 156), deux récidives locales ont été notées à 24 et 48 mois. Deux malades ont souffert de lésions multiples sans infiltration médullaire et quatre plasmocytomes ont évolué vers un myélome multiple après un délai moyen de 50 mois. Une patiente a eu une localisation extramédullaire. Parmi les facteurs pronostiques habituellement étudiés (âge, sexe, siège…), seule la présence d’un pic monoclonal semblait en corrélation avec une évolution défavorable. Trois parmi les quatre malades qui avaient un pic monoclonal ont eu une évolution défavorable. Conclusion. – La radiothérapie constitue un traitement efficace du plasmocytome solitaire osseux. L’évolution fréquente vers le myélome multiple justifie la détermination précise des facteurs prédictifs et la discussion des nouvelles combinaisons thérapeutiques associant la chimiothérapie à la radiothérapie.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.

Statistics

Seen <100 times
0 Comments

More articles like this

Maladie d’Alzheimer et fin de vie : aspects évolut...

on Médecine Palliative Soins de S... Jan 01, 2011

Plasmocytome osseux solitaire de la mandibule : un...

on Médecine Buccale Chirurgie Buc... Sep 11, 2015

Plasmocytome solitaire osseux de la mandibule

on Revue de Stomatologie et de Ch... Jan 01, 2007
More articles like this..