Affordable Access

[Pierre Morency]

Authors
Publisher
Collectif Liberté
Publication Date
Disciplines
  • Political Science

Abstract

[Pierre Morency] Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Article Pierre Morency Liberté, vol. 10, n° 3, (57) 1968, p. 150-159. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : http://id.erudit.org/iderudit/60367ac Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 17 February 2014 12:39 « [Pierre Morency] » 150 CAHIER DE POÉSIE I 26 FEVRIER 1968 Sur le cant dans un lit de tôle sèche Avec ma folle mouilleuse dans les os Je me revois dans ta poitrine ma morte et ma fuyante Peux-tu encore te rappeler Tu étais mon eau de rajeunie Nous trompions la courbe dure des pendules Nous marchions l'un dans l'autre En prenant soin d'épargner les oiseaux Qui se logeaient petits dans nos cervelles Nos mains prenaient tout le temps D'apprivoiser le cours et le vol des jambes Tu te versais sur moi comme une langue d'huile Tu me déracinais d'un pays en dérive Et par toi j'apprenais A me faire un visage pour vivre avec les miens Peux-tu encore te rappeler Je t'avais donné à reconnaître L'étau de l'hiver épais et dur comme une pierre Les coulements des visages dans les flancs purs de l'ombre La fonte du cœur et l'élan de la lumière Je t'avais donné à entendre Le brésillement de la mauvaise mémoire en nos têtes de mica A la fin tu comprenais que nous vivions par ici Comme en un g

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.