Affordable Access

Publisher Website

La fonction argumentative dans les discours théologiques. L’exemple de la Grammaire de l’assentiment de Newman

Authors
Journal
Laval théologique et philosophique
0023-9054
Publisher
Consortium Erudit
Publication Date
Volume
52
Issue
3
Identifiers
DOI: 10.7202/401018ar
Disciplines
  • Communication
  • Literature
  • Political Science
  • Religious Science

Abstract

La fonction argumentative dans les discours théologiques. L’exemple de la Grammaire de l’assentiment de Newman Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Article Marcel Viau Laval théologique et philosophique, vol. 52, n° 3, 1996, p. 681-701. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/401018ar DOI: 10.7202/401018ar Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 16 February 2014 10:13 « La fonction argumentative dans les discours théologiques. L’exemple de la Grammaire de l’assentiment de Newman » Laval théologique et philosophique, 52, 3 (octobre 1996) : 681-701 LA FONCTION ARGUMENTATIVE DANS LES DISCOURS THÉOLOGIQUES L'EXEMPLE DE LA GRAMMAIRE DE L'ASSENTIMENT DE NEWMAN Marcel VlAU Résumé : Le but de cette étude est de démontrer qu 'à la racine de nombreux discours théologiques se tiennent, consciemment ou non, des éléments rhétoriques parfois fondateurs. Nous voulons le faire à partir d'un exemple illustre : l'ouvrage majeur de John Henry Newman, sa Gram- maire de l'assentiment. Certains considèrent que Newman fut le précurseur de ce que l'on ap- pelle aujourd'hui la rhétorique épistémique, cette perspective qui affirme que la rhétorique peut avoir une fonction de vérité. On peut en effet trouver des analogies chez Newman

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.