Affordable Access

Publisher Website

Role of symmetry in the magnetoconductivity of Al and In of aluminum and indium

Authors
Journal
Solid State Communications
0038-1098
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
13
Issue
7
Identifiers
DOI: 10.1016/0038-1098(73)90380-3

Abstract

Résumé On démontre que les composantes de la magnétorésistance de l'aluminium et de l'indium calculées par la méthode de l'intégrale de parcours dépend principalement de la symétrie de la surface Fermi par rapport à l'axe du champ magnétique. La magnétorésistance longitudinale en champ élevé est un minimum dans le cas d'un champ parallèle aux directions de haute symétrie, oú la moyenne, évaluée pour une orbite, de la composante longitudinale de la vitesse des porteurs est mimimale. L'anisotropie de la magnétorésistance transversale de l'indium, dont la structure est quadratique à faces centrées, est plus grande que l'anisotropie de l'aluminium à structure cubique à faces centrées. Les coefficients Hall de ces deux métaux sont isotropes en champs élevés, mais manifestant une anisotropie considérable en champs intermédiares.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.