Affordable Access

Autopsie d’un porc-épic

Authors
Publisher
Société littéraire de Laval
Publication Date
Disciplines
  • Literature
  • Political Science

Abstract

Autopsie d’un porc-épic Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Article Johanne Bédard Brèves littéraires, n° 49, 1998, p. 41-42. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : http://id.erudit.org/iderudit/5607ac Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 16 February 2014 09:02 « Autopsie d’un porc-épic » 41 Autopsie d'un porc-épic chant de deuil à la mémoire d'Orphée Pour entrer dans ton univers il faut le désirer très fort. Il faut même insister; on s'en fait d'ailleurs expulser régulièrement. J'étais toujours revenue, mais là je ne reviendrai plus. Tu as peur d'être aimé. Et s'il fallait que tu aimes... De toute façon, nos cartes du ciel l'avaient dit, disais-tu. On sait bien, j 'ai le je-ne-sais- quoi en carré. Mais avaient-elles dit aussi combien nous serions heureux parfois ? Mon bel Ovide Plouffe, tu peux retourner t'emmurer dans ta solitude. J'abdi- que. Nous ne chanterons plus plus fort que Maria Callas, nous ne ferons plus de vélo dans les ruelles pour lire les graffiti, nous ne danserons plus sur des blues lan- goureux indansables, nous n'irons plus au cinéma voir Le Patient anglais pour la énième fois, nous ne sprin- terons plus l'un contre l'autre à la piscine, nous ne mangerons plus de gâteaux après l'amour, irradiants, dans ce café où

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.

Statistics

Seen <100 times
0 Comments

More articles like this

Piège à porc-épic

on Journal de la Société des Afri... Jan 01, 1948
More articles like this..