Affordable Access

Division des figures équivalentes en parties superposables d'après M. Gervien, premier lieutenant dans le 22e régiment d'infanterie de Prusse

Authors
Publication Date
Disciplines
  • Geography
  • Mathematics

Abstract

Division des figures équivalentes en parties superposables d'après M. Gervien, premier lieutenant dans le 22e régiment d'infanterie de Prusse NOUVELLES ANNALES DE MATHÉMATIQUES TERQUEM Division des figures équivalentes en parties superposables d’aprèsM.Gervien, premier lieutenant dans le 22e régiment d’infanterie de Prusse Nouvelles annales de mathématiques 1re série, tome 6 (1847), p. 434-437. <http://www.numdam.org/item?id=NAM_1847_1_6__434_1> © Nouvelles annales de mathématiques, 1847, tous droits réservés. L’accès aux archives de la revue « Nouvelles annales de mathématiques » implique l’accord avec les condi- tions générales d’utilisation (http://www.numdam.org/legal. php). Toute utilisation commerciale ou impression sys- tématique est constitutive d’une infraction pénale. Toute copie ou impression de ce fichier doit contenir la pré- sente mention de copyright. Article numérisé dans le cadre du programme Numérisation de documents anciens mathématiques http://www.numdam.org/ DIVISION Des figures équivalentes en parties superposables d'après M, Gervien, premier lieutenant dans le 22e régiment d'in- fanterie de Prusse (Crelle, t. X, p. 228 j 1833). La Théodicée est un ouvrage philosophique, écrit en bon français, par un géomètre allemand, dans un temps où cet idiome était difficilement manié, même par les indigènes, pour des objets de cette nature. Au § 214 de la 2e partie, — 435 — Leibnitz dit : « II y a une espèce de géométrie que M. Jun- » gius de Hambourg, un des plas excellents esprits de son » temps , appelait empirique. Elle se sert d'expériences dé- » monstratives, et prouve plusieurs propositions d'Euclide, » mais particulièrement celles qui regardent l'égalité de » deux figures, en coupant Tune en pièces pour en faire » l'autre. De cette manière, en coupant, comme il faut, en » parties les carrés des deux côtés du triangle rectangle et en » arrangeant ces parties comme il faut, on en fait le carré de » l'hypoténuse ; c'est démontrer empiriquement la 47

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.