Affordable Access

Entrevue avec Roger Bernard : Une langue de plus, une culture de moins

Authors
Publisher
Les Éditions l'Interligne
Publication Date
Disciplines
  • Political Science
  • Social Sciences

Abstract

Entrevue avec Roger Bernard : une langue de plus, une culture de moins Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Paul-François Sylvestre Liaison, n° 59, 1990, p. 41-43. Pour citer ce document, utiliser l'information suivante : http://id.erudit.org/iderudit/42397ac Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 16 February 2014 11:00 « Entrevue avec Roger Bernard : une langue de plus, une culture de moins » Entrevue avec Roger Bernard Une langue de plus, une culture de moins propos recueillis par Paul-François Sylvestre Le sociologue Roger Bernard vient de publier, pour le compte de la Fédération des jeunes Canadiens français, le premier et le deuxième d'une série de quatre livres sur l'avenir de la langue et de la culture françaises au Canada. Son premier ouvrage s'inti- tule Le déclin d'une culture; il s'agit d'une recherche, d'une analyse et d'une biblio- graphie sur la francophonie hors Québec des dix der- nières années. Le deuxième a pour titre Le choc des nombres: il s'agit d'un dos- sier statistique sur la franco- phonie canadienne de 1951 à 1986. L'auteur a accepté de répondre aux questions de LIAISON. À la lumière de vos propres recherches et de l'analyse des travaux menés par d'autres chercheurs, peut-on conclure que les jeunes hors Québec sont coupés d

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.